background
logotype

Bâtisseurs

LES COMPAGNONS BATISSEURS FONT UNE ACTIVITE SOCIAL ET SOLIDAIRE

AMIS, PARTENAIRES ET DONATEURS

SOLIDARITE, ENTRAIDE,

PARTAGE, ACTIONS

Le 16 janvier 2014 les 30 ans de la communauté

LA COMMUNAUTE A 30 ANS

Chers Guy et Sabine, chers compagnons, chers amis de la communauté, partenaires,

Il y a dix ans, à la commémoration des 20 ans , je disais en conclusion: " Dans deux décennies, ils auront encore le cœur ardent qui les anime aujourd'hui."

Qu'en est-il maintenant? Vivons-nous toujours avec le même feu et la même ardeur qu'il y a dix ans?

De cette époque, il reste presque toujours les mêmes grognards, sauf les deux Richard, l'amiral et le baron, qui ont accompli leurs parcours. La dizaine d'irréductibles qui demeurent, est toujours aussi ardente et aussi pugnace malgré les ans. Les deux fondateurs principaux, Sabine et Guy, sont toujours là, toujours aussi vaillants, avec Guy, le fils et Romain, le petit fils, compagnon depuis le berceau, tous les deux prêts à reprendre le flambeau. Les amis du premier jour, qui sont encore présents, peuvent en témoigner: nous sommes toujours heureux et soudés, telle une famille, que nous formons.

Le seul déçu de cet anniversaire, s'il était encore là, serait l'Abbé Pierre dont le rêve était de voir disparaître les communautés, ce qui aurait signifié la disparition de la misère. Or de là où il est depuis le 22 janvier 2007, il se rend compte de l'impossibilité de plus en plus manifeste de mettre fin à une misère qui augmente dramatiquement au galop. Comme en son temps, les riches deviennent encore plus riches et les pauvres sont rejoints par des cohortes croissantes de nouvelles victimes de l'égoïsme et de l'indifférence.

La communauté en a vu des vertes et des pas mûres pendant ces trente ans. La principale et la plus moche fut la cabale organisée contre la famille Gillet et les compagnons dont l'indépendance et le goût de l'autogestion ne plaisaient pas. Et à travers l'affaire mémorable de l'émission Capital, on a tenté de diluer la communauté, de l'absorber ou encore plus de la dissoudre. Les raisons sont multiples, chacun peut s'en faire une idée. Grâce à la combativité de Guy, avec la famille et les compagnons soudés autour de lui, la communauté a pu surnager et survivre. Ne nous y trompons pas, nous sommes toujours dans la, philosophie de l'abbé Pierre et ces trente ans sont aussi l'occasion pour nous de rappeler l'appel de l'hiver 54 il y a exactement 60 ans.

Il y'eut aussi cette incendie du 16 septembre 2004 qui a détruit la toiture du bâtiment symbole de la communauté, bien heureusement sans faire de victimes et dont la reconstruction a pris des années.

En ce début 2014, ne nous endormons pas sur nos lauriers, la cupidité, l'envie et la jalousie n'ont pas dit leur dernier mot et restent tapis dans l'ombre, à l'affût du moindre faux pas.

Souhaitons que la prochaine décennie ou pourquoi pas les trente prochaines années soient des moments de concorde et de fraternité et...bonne fête et bon anniversaire à toutes et tous.

Discours du président Agostino Populin:

« Bonjour à tout nos ami(e)s,

Je vous remercie, en tant que président de l'association des Compagnons du Hainaut d'Odomez d'être aujourd'hui présents à cette cérémonie d'anniversaire des vingt ans d'existence de la communauté et vous prie d'excuser les nombreux absents qui sont, je le sais, de tout cœur avec nous.

Ici, pas de protocole, pas de présentation officielle, ni députés, ni Conseillers Régionaux ni maires mais une assemblée d'amis réunis autour des compagnons et des bénévoles de la première heure.

26 ans déjà : le 16 janvier 1984 naissait la communauté. Pour reprendre les mots de Georges, le premier des compagnons et ami de l'abbé Pierre : Ce qui me manquait ce n'était pas de quoi vivre, mais des raisons de vivre ». Ainsi, nos premiers compagnons, assistés de courageux bénévoles, ont-ils trouvé ici non seulement un gîte mais surtout une famille qui donna un sens à leur vie, et je voudrais ici particulièrement mettre en valeur la mamma de cette famille : Sabine Gillet.

Je rends aussi hommage à l'abbé Christian Bauffe qui apporta et apporte toujours malgré son éloignement une dimension de spiritualité essentielle à la communauté.

Je voudrais enfin insister sur le fait que, loin de se fermer, l'association s'ouvre totalement à l'extérieur et s'intègre parfaitement dans le paysage politique de la région et j'en veux pour preuve la présence ici du maire d'Odomez avec lequel nous entretenons les meilleures relations et qui nous fera l'honneur de remettre les médailles aux futurs récipiendaires. »

LES QUATRE MOTS CLEFS QUI FORGENT

L'IMAGE DE LA COMMUNAUTE DU HAINAUT

COMMUNAUTE INDEPENDANTE

Arrivé le 16 janvier 1984 dans la friche industrielle de l'ancienne usine Khulman d'Odomez fermer en 1984.

De jour en jour les compagnons travaillent pour la reconstruction de cette friche.

Tout ce qui est n'aurait pas existé sans l'aide et la générosité apportées aux compagnons par les bénévoles, les amis partenaires et la population du Valenciennois et environs pour aider les autres.

Tous les aménagements du site d'Odomez ont été effectués par les compagnons venus de toutes les régions françaises et du monde, Ces "Cabossés" ont peu à peu retrouvé l'honneur, le goût de bien faire, la solidarité et un enthousiasme que bien des nantis pourraient leur envier.

Les compagnons du Hainaut

Que d'eau a coulé sous les ponts depuis ce 16 janvier 1984, où Sabine, Guy et quelques compagnons ont investi les friches de l'ancienne soierie Kuhlmann à Odomez. Des bâtiments à l'abandon, envahis par les mauvaises herbes, ouverts à tous vents, les compagnons bâtisseurs, c'est bien le mot, ont fait un havre de paix et de convivialité, où, il est agréable de se retrouver pour se reconstruire. Vingt six ans! c'est jeune! C'est vingt six ans de jeunesse pour les Bernard, Philippe, Daniel, Richard, Albert et les autres. Il en est qui nous ont quitté : Julien, Marcel, André, Edmond, Simon, Francis, Richard A, Richard An... Mais ils restent dans nos cœurs. Vingt six ans! C'est la jeunesse des recalés de la société, qui ont posé leur sac à dos chez les Compagnons du Hainaut, où ils se sont refait une vie, ont retrouvé le moral et la force de vivre, par le goût à l'activité, à l'entraide et à la solidarité. Ils ont la jeunesse de leur esprit de renaissance à la vie. Ils ont la jeunesse de leur élan vers plus démunis. Ils ont vingt six ans!!! Dans deux décennies ils auront encore le cœur ardent qui les anime aujourd'hui.

Bernard, Albert, Joël, Lionel, Daniel, Dominique, Philippe De, Philippe Du, Philippe L, Jean-Luc, Philippe C., Jean-Noël, Sullivan et les Autres.

Ces compagnons qui sont des exclus de notre société moderne. Ils ont rencontré un grain de sable, un jour. Ce grain de sable qui nous guette tous, et qui nous épargne pour l'instant.

Mais cela n'est pas dramatique si l'on considère que la vie n'est pas une partie de plaisir, ni une douleur pour autant, mais une affaire grave, dont nous sommes chargés et qu'il faut terminer à notre honneur.

C'est ce que font ces compagnons très courageusement et dans la joie, cette joie, qui est une des plus irrésistibles puissances du monde, elle apaise, elle désarme, elle conjure et elle entraîne.

PAROLES DE COMPAGNONS

bernard

Bernard

Arrivé en 1984, trois jours après l'ouverture, je n'aurais jamais pensé être encore là aujourd'hui. Au début, il n'y avait rien, tous les jours je faisais la corvée d'eau, le soir c'était la lampe électrique ou les bougies: nous étions à l'hôtel des courants d'air. Que de changements avec aujourd'hui! Mais c'est sans regrets, l'ambiance était bonne. En ce temps là, on se sentait comme une vraie famille, la difficulté du moment resserrait les liens entre tous. Puis petit à petit les bâtiments se sont arrangés, le confort a fait son apparition; Pour la chapelle, je ne suis pas pratiquant, mais c'est un lieu nécessaire pour que nous puissions nous retrouver ensemble afin de célébrer les événements marquant la vie de la Communauté.

Bernard OCMANT.

philippe       Philippe DEKEYSER

 

Ventre affamé n'ayant point d'oreilles je m'occupe de revigorer les estomacs, mais réponds toujours présent où on a besoin de moi.

 

daniel   Daniel RIDEZ

Depuis quelques années, j'ai renoué avec ma famille avec qui, je passe toutes mes vacances désormais. Mais la communauté des compagnons du Hainaut, c'est mon foyer, ma maison et on est toujours bien chez soi.

albert   Albert VERKINDERE

Je remercie Guy et Sabine GILLET ainsi que leurs enfants plus le comité d'avoir fondé la Communauté des compagnons du Hainaut, ce qui m'a permis de trouver un toit pour m'abriter et une table pour manger à ma faim et pouvoir travailler pour ne pas perdre la main. J'ai appris à aider plus démunis que moi quelle que soit leur race, en sachant qu'ils ne seront jamais oubliés par les compagnons et les responsables de la communauté.

joel   Joël DERYCKX

Dans le passé, j'ai servi mon pays. Aujourd'hui, j'essaie avec les responsables de la Communauté d'aider les plus démunis. J'ai enfin trouvé ma raison de vivre.

lionel Lionel DETOURBE

Je suis bien à la Communauté des compagnons du Hainaut, mais comme les enfants dans toute famille, j'ai parfois envie de prendre le large. La nuit portant conseil, le lendemain je suis toujours là.

Dominique N

Les choses ne sont pas toujours ce que l'on voudrait qu'elles soient ! Un soir de mai 1991, alors que je cherchais un point de chute depuis un moment, j'ai atterri à Odomez, grâce à un ami qui habitait la région.

Des communautés j'avais de vagues notions par le biais de la presse et, comme d'autres, j'avais entendu parler des drames de l'hiver 54.

A Odomez, j'ai trouvé un groupe qui, petit à petit, s'est soudé autour d'un noyau et est devenu une famille. Dans mon esprit, mon séjour ne devait pas excéder trois mois : dix ans après, je suis toujours là. N'ayant plus de famille, dans le vrai sens du terme, progressivement les compagnons, les bénévoles, les amis de la communauté, m'ont intégré au groupe et adopté. Dorénavant j'en fais totalement parti, je me sens chez moi et ne leur serai jamais assez reconnaissant.

jean luc Jean-Luc Paniez

Après des déboires familiaux, j'ai enfin trouvé un endroit où je peux reprendre confiance en moi. L'occupation de nos journées nous permet d'aider les autres plus malheureux que nous. C'est la meilleure façon d'apprendre à vivre.

DSC00650 Philippe DURAND

Cela fait quelques mois que je suis ici. Je redécouvre ce qu'est le travail. L'ambiance est très bonne, les anciens m'aident et me forment dans mon occupation de tous les jours. Je suis bien, grâce au respect des uns et des autres qui règne à la communauté.

DSC05063  Philippe LEBRUN

Je suis très content de la communauté. Je voudrais que tout le monde vienne nous voir. Mon occupation est au bric-à-brac. Merci

jean noel2012   Jean-Noël

Ça fait deux ans que je suis en communauté et je suis fier d'être devenu un compagnon.

philippeconstantin Philippe Constantin

En arrivant chez les Compagnons du Hainaut, j'étais complètement déboussolé. Ici, de par les diverses occupations, j'ai trouvé le moyen de me rendre utile. Les compagnons, par la chaleur de leur accueil, m'ont remis d'aplomb.

sullivan Sullivan

Chez les compagnons, nous sommes heureux. Il y a la joie de vivre, on ne s'ennuie jamais, les compagnons sont super sympa.

La Communauté est un super endroit pour les gens sans abri ou en difficulté chez eux. Ils seront accueillis à la communauté et leur vie changera. Toutes les personnes qui travaillent ici sont super agréables, accueillants et surtout très gentils et sympas.

Je remercie surtout en premier Guy Gillet fils de m'avoir accueilli dans ce sublime endroit, en second Guy Gillet père et Romain qui m'apprend de nouvelles choses de jour en jour et enfin tous les compagnons et les bénévoles.

joel Joël DERYCKX

(Représentant des Compagnons)

Depuis 16 années passées au sein des Compagnons du Hainaut, j'ai vu un grand nombre de Compagnons, dont certains ont pu s'adapter et devenir des Compagnons Bâtisseurs. D'autres, n'ont fait qu'un passage plus ou moins long. Et, quelques un, sont partis pour le Grand Voyage.

Aujourd'hui, les Compagnons s'occupent dans différentes activités.

Il y existe une ambiance familiale, un esprit de camaraderie, et de solidarité afin de venir aux besoins des familles vivant sous le seuil de pauvreté, selon nos possibilités.

bobo Terrier Patrick

Hiver 1984 étant dehors sans travail, sans mangé et n'ayant plus de famille, un homme et une femme m'ont recueilli, m'apportant réconfort et chaleur. Pendant ce temps passé dans cette communauté qui ne payait pas de mine au début, j'ai pu aussi côtoyer des hommes aussi démunis que moi et qui sont devenus des amis. Grâce à eux je suis toujours en vie et engagé dans la vie active. Je peux leur dire merci.

alainAlain Férin

Arrivé en 1996 à la communauté des compagnons du Hainaut, j'étais comme beaucoup sans repères et plus aucun but. J'ai réappris à vivre, à reprendre goût au travail. Sept années plus tard, j'ai quitté les copains armé pour me refaire une nouvelle vie. Aujourd'hui en 2005 je peut faire un bilan. Je travaille depuis deux ans, j'ai fondé un foyer, ma vie est devenue stable. Les compagnons c'est une famille. Sans ma famille aurais-je réussi? Je ne le pense pas. La chance que j'ai eu je la dois aux compagnons.

Alain s'est marié avec Hubertine, bénévole au sein de la communauté (13 août 2005). Nous leur souhaitons tout le bonheur qu'ils méritent.

Et tous les autres compagnons ,qui sont accueillis lors de leur séjour au sein de la communauté pour un temps indéfini et selon leurs désirs.

archiphoto1

L'entrée principale de la communauté en 1985,avec Guy, Rex et Eros.

com.suite1 non date

Etat de la toiture en 1989

travaux toiture

Finition de la toiture par Marcel et Patrick.

travaux foyer

Début des travaux du foyer (1994).

Première réfection de la toiture du premier bâtiment en tuiles :

batisseeh

Les Compagnons bâtisseurs ainsi que les bénévoles, les amis et les amis partenaires qui nous aidés afin de pouvoir refaire cette première toiture.

 

Le mot du « tout jeune Président »

ENSEMBLE BÂTISSONS

tinoecole2003

Ami de longue date de la Communauté, j'ai eu l'honneur de partager avec les Compagnons, les bénévoles et le responsable fondateur Guy GILLET des expériences de vie collective sur base de projets humanitaires.

Partager et non participer car ici, il ne s'agit pas d'étaler ses différences, sa richesse ou sa condescendance mais bien de mettre en commun ses qualités au service des plus démunis que soi avec en retour l'inestimable satisfaction d'appliquer humblement les concepts universels de l'Abbé PIERRE.

Partager parce que toute action se crée, s'élabore et aboutit avec l'assentiment et le concours des oubliés de la sociétés qui constituent l'ossature de la Communauté : nos chers Compagnons bâtisseurs.

Partager parce le travail que cela suppose doit retrouver son sens le plus noble dans notre société sans autre arrière pensée que d'en faire bénéficier le plus grand nombre.

C'est avec un enthousiasme que je souhaite communicatif que j'accepte une présidence toute vouée aux fondements de « Emmaüs Hainaut » devenue « Les Compagnons du Hainaut » suite à un reportage lamentable de M6 qui privilégia en son temps le sensationnel au véridique.

Depuis, le temps a passé et les cicatrices se sont refermées, le fondateur et ses proches blanchis de toute accusation poursuivent sereinement leurs objectifs avec comme véritable récompense une belle augmentation du cercle d'amis et une fréquentation accrue des salles d'exposition par une clientèle toute plus acquise à la cause de cette Communauté indépendante.

Qu'on ne s'y trompe pas, les soucis, s'ils existent, viennent bel et bien de cette volonté des responsables d'ODOMEZ de refuser toute hégémonie d'une instance dite nationale qui se targue de préserver l'appellation « Emmaüs » mais dont la philosophie d'assistanat public n'est pas la nôtre. Pour mémoire, notre association fut crée deux ans avant « Emmaüs FRANCE » ( assises nationales de Paris le 20 Novembre 85), que nous n'avons jamais rejoint en tant que membre mais simplement soutenu. Aussi nous n'avons de leçons à recevoir de personne, si ce n'est LA LECON DE L'ABBE PIERRE qui nous a toujours béni par sa présence et ses écrits.

Je rends ici hommage au fondateur Guy GILLET pour tout le travail accompli et lui assure un dévouement sans failles, aux présidents que j'ai connu et qui m'ont précédé : l'Abbé BAUFFE et Jean-Marie DOCQUIER qui demeurent les exemples incontournables qui m'inspireront dans la voie que je me suis tracée d'une plus grande reconnaissance de la Communauté et d'un soutien sans faille aux compagnons et bénévoles de l'association.

J'associe à cette lettre d'humeur l'ensemble du conseil d'administration dont je suis directement issu et avec lequel j'assurerai un travail d'équipe que j'espère prolifique.

Ensemble Bâtissons un monde de solidarité.

Agostino POPULIN

 

incendie 1609044

La toiture de ce même bâtiment après l'incendie :

Notre beau bâtiment réhabilité par les Compagnons et des amis bénévoles, suite à l'incendie du 16 Septembre 2004.

Voilà enfin, en Novembre 2008, notre bâtiment a retrouvé sa toiture :

 

Merci à cette immense vague de solidarité et à tous ceux qui nous ont soutenus et aidés, afin que le bâtiment retrouve, à peu près, ce qu'il était avant l'incendie.

comm 2004

Déjà cinq ans de présidence au sein de la Communauté pour Tino, ici en compagnie des Compagnons.

                                          pere97       romain

Romain tient l'Abbé Pierre par le cou. Le Voici quelques année plus tard a la communauté des compagnons du hainaut.

Romain est presque né à la communauté, est devenu le chouchou des compagnons, n'hésitant pas très tôt à passer ses vacances comme bénévole de la communauté. Il a fini par rejoindre aujourd'hui, tout naturellement, l'équipe de responsables.

A L'ÉCOUTE D'AUTRUI depuis le début à la Communauté.

guy fils

Partager, depuis fin 1984, la vie quotidienne des Compagnons m'a apporté une force et une volonté d'entraide envers ceux que l'on croyait perdus, mais qui pourtant ont une rage de vivre et de survivre que d'autres semblent avoir oubliée..

Merci à ma mère, à mon père et aux Compagnons de m'avoir fait découvrir la Communauté des Compagnons du Hainaut et une autre vision des valeurs humaines.

Guy GILLET Fils.

guyp

 

LE MOT DE GUY GILLET

Fondateur responsable

Je voudrais en premier dire un grand merci à tous ceux qui m'ont permis de vivre cette grande aventure humaine qu'est celle des Compagnons du HAINAUT.

A mon épouse SABINE qui m'aide depuis le début comme fondatrice bénévole.

A mon fils GUY junior mon adjoint depuis le début ans.

A ma fille Babette qui est venue bénévolement avec quelques copains et copines.

A tous les Compagnons présents et passés, au Conseil d'Administration, à tous ceux que j'ai rencontrés de près ou de loin et qui m'ont aidé.

Aux bénévoles extérieurs et occasionnels, aux donateurs, à tous les partenaires qui sont toujours présents auprès des Compagnons dans les actions pour aider les autres.

A tous les jeunes qui sont de plus en plus nombreux à venir nous aider bénévolement. La relève est assurée. Tout en sachant que si par un coup de baguette magique la misère disparaissait, nous fermerions et notre Communauté pourrait être donnée à une association poursuivant le même but.

Les donateurs, les clients, tous les amis du Valenciennois, de l'Amandinois et des autres communes environnantes.

La devise de la Communauté des Compagnons du HAINAUT est de s'occuper 24h par semaine pour nous suffire à nous même et 24h également pour aider les autres. Nous sommes ouvert 24h/24 pour accueillir celui qui frappe à notre porte en lui donnant immédiatement de quoi manger et un toit pour se reposer.

Nous essayons par contre, pour tous les jeunes qui nous arrivent, de nous adapter au mieux, car la vie actuelle ne leur a pas fait de cadeau. Ils sont totalement déstructurés et n'ont pas de motivation. Cela se comprend, la famille et la société les ont oubliés.

Si dans nos actions avec les amis et les partenaires nous avons porté de l'ombre à certains, nous n'y pouvons rien. L'association des Compagnons du Hainaut a été très touchée par la dénonciation et les jaloux. Notre démarche est d'aider tout de suite: la misère n'attend pas.

Notre force et notre foi, nous les trouvons avec les Compagnons et les amis qui partagent avec nous nos joies et nos peines, et qui œuvrent avec nous dans la solidarité et l'entraide pour les autres. Cela devient une Communauté qui inspire le respect et l'honneur. Quoi qu'il arrive nous resterons toujours avec notre différence et nous respectons les autres avec leurs particularités du moment que les compagnons soient heureux de vivre et d'aider.

J'ai eu la joie et le bonheur de rencontrer l'Abbé PIERRE à plusieurs reprises, et j'ai toujours étais émerveillé par sa vie consacrée à tous ces oublié(e)s de la société, qui ensemble ont pu redonner la joie de vivre en offrant la possibilité de l'activité et d'un toit à ces exclus. Maintenant, j'ai eu aussi comme maître à penser l'Abbé Léon BRAURE, dont j'ai eu l'occasion de passer six mois avec lui pour créer la Communauté des Compagnons du Hainaut. Merci à Stéphane BOUQUENIAUX qui avait été mandaté par l'Abbé PIERRE pour créer quelques communautés du Nord Pas-de-Calais. Et sur ce parcours, j'ai aussi la chance que Sœur EMMANUELLE soit venue à deux reprises à la Communauté afin de l'aider pour le bidon ville du Caire, en y rencontrant par la même occasion le Prêtre Guy GILBERT dont son action est connue mondialement.

Je termine par quelques pensées :

"La vie c'est un peu de temps donné à tes libertés pour si tu veux apprendre à aimer", "Se donner du mal pour que les autres aient moins de mal".

Et de ne jamais oublier:

"ET LES AUTRES!!!"

Voilà déjà 29 ans que jour après jour sans relâche que notre labeur nous fait avancer dans notre conviction déjà beaucoup de réalisation sont faites mais sans oublier que nous avons déjà beaucoup à faire.

Merci a Maître Jean TROUILLET qui m'a aidé dans les premières réunions pour créer la Communauté Emmaüs Hainaut et qui m'a toujours donné de bons conseils pour pérennité de la Communauté.

Merci à notre ami Edmond Collot que les compagnons considéraient comme un père, étant donné qu'il nous a laissé un toit, pas forcément étanche, mais qui nous a permis d'installer la communauté.

Merci à mes premiers amis et amies, qui m'ont aidé à fonder la communauté du Hainaut : Pierre, Marie, Daniel, Alice, Edgard, Elisabeth, Marie-France et Laurence.

Merci à André, Christian, Willy et Chantal pour les bons conseils et la bonne gestion de la Communauté.

Merci à Patrick, Annie, Mohamed et Claude pour l'aide aux contrôles.

Merci à Yves pour la médiation.

Merci à Edmond Mairesse et tous ces partenaires qui sont venus aider les Compagnons pour reconstruire une partie de la Communauté après notre incendie.

Merci également à Mohamed, Julien et Luc pour avoir réalisé notre site.

Merci à tous nos amis partenaires donateurs et associations qui nous aident en permanence bénévolement.

Un grand merci à tous les ami(e)s qui ont voulus rester anonymes.

Guy GILLET

Création de la Communauté Emmaüs Hainaut le 16 janvier 1984.

Guy GILLET, Sabine GILLET

et d'autres ami(e)s partis pour le grand voyage.

Le mouvement d'Emmaüs FRANCE et d'Emmaüs international ont exclus les Communautés indépendantes :

LES COMPAGNONS DU HAINAUT

COMMUNAUTE INDEPENDANTE

Nous sommes

dans la dynamique, la spiritualité, l'aide

et le but initial

pour aider les autres.

Les membres Fondateurs de la Communauté des Compagnons du Hainaut :

L'Abbé Christian BAUFFE, Mr Guy GILLET, Mme Sabine GILLET, Mr Guy GILLET Junior,

les Compagnons du début toujours présents :

Bernard, Philippe, Daniel, Albert.

Présentation de la nouvelle équipe de la Communauté:

FONDATEURS DE L' ANCIENNE ASSOCIATION Compagnons EMMAÜS HAINAUT

DU 16/01/1984 A DECEMBRE 2000 :

Guy GILLET

Sabine GILLET

FONDATEURS DE L' ASSOCIATION DES COMPAGNONS DU HAINAUT AU MOIS D'AOÛT 2003 :

Guy GILLET

Sabine GILLET

Guy GILLET Junior

Christian BAUFFE

CONSEIL D'ADMINISTRATION AU MOIS D'AOÛT 2003 :

Président:

Agostino POPULIN

Membres :

Julien POPULIN

Philippe WARTELLE

Christian BAUFFE

Sabine GILLET

Christiane MENUE

Claude MENUE

Denise CARLIER

Hubertine FERIN

Françoise JOUANNIC

MEMBRES DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE

AU 01 AOUT 2003 :

Président:

Patrick FROMONT

Membres :

Annie PAULARD

Mohamed ZIANE

MEMBRES DE LA COMMISSION DE MEDIATION AU 01 AOUT 2003

Président :

Yves SCHMIDT

"A tous les Compagnons du Hainaut,

Le cadeau de l'amitié n'est jamais lourd,

Il ne pèse pas,

Car il est porté

Par le courant de la sympathie

qui, sans le faire exprès,

Circule d'un cœur à l'autre"

Carine

"Tout Homme qui dirige, qui fait quelque chose a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire et, surtout, la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout."

Jules CLARETIE

Dans toute société, il y a des forts, des faibles et des lâches.

Aux forts nous disons :

"Viens nous aider à secourir les faibles"

Aux faibles nous disons :

"Reprends espoir : ensemble, on y arrivera".

Quant aux lâches ,il faut qu'ils sachent qu'ils nous trouveront

toujours aussi sévères pour les écarter, que prompts à les

accueillir, aussitôt qu'ils se montreront décidés à se conduire en

hommes courageux.

Il nous faut avancer sans cesse

Malgré la grandeur d'une tâche démesurée,

Sans fin; une tâche

Qui nous apparaît souvent impossible.

Guy GILBERT

Si tu as un problème sans solution...

Ne te fais pas de souci, puisque tu ne pourras pas le solutionner!...

Si tu as la solution à ton problème...

Pourquoi te faire du souci, puisque tu pourras le résoudre!...

DALAÏ LAMA

Riez et semez de la joie:

La joie est un bouquet de vertus,

"Elle donne des ailes"

Le sage change d'avis quand il le faut;

Le sot s'entête.

Proverbe Indien

L'enseignante de Turquie, la religieuse

Chiffonnière des bidonvilles du Caire

Aide dans cinq pays du monde , les enfants

Maintenant dans le midi de la France auprès des S.D.F

C'est ma troisième Vie

Soeur Emmanuelle

Semez l'Amour, il germera

TOUT DE MEME

Les gens sont déraisonnables, illogiques et égocentriques

Aimez les tous de même!

Si vous faites le Bien, les gens vous prêtent

des motifs égoïstes ou calculateurs

Faites le bien tout de même

Si vous réussissez, vous gagnerez de faux amis

et de vrais ennemis

Réussissez tout de même!

L'honnêteté et la franchise vous rendent vulnérable

Soyez honnête et franc tout de même!

Ce que vous avez mis des années à construire

peut être détruit du jour au lendemain,

Construisez tout de même !

Les pauvres ont vraiment besoin de secours mais certains

peuvent vous attaquer si vous aidez

Mère Térésa

Les copains d'abord.

Georges BRASSENS

2019  les compagnons du hainaut.fr   globbers template joomla